Les sections du secondaire

Enseignement général

La section générale à dominante « Classique »

Brève description

Enseignement général de qualité préparant aux études supérieures.

  • Nombreuses options
  • Cours de rattrapage et de remédiation.
  • Mise en place de nombreux projets
  • Conseil de coopération.

Voir les grilles

La section générale à dominante « Scientifique »

Brève description :

La science c’est…

  • Un questionnement sur le monde auquel le scientifique essaye de répondre par l’expérimentation et le raisonnement, une aventure intellectuelle générant sans cesse de nouveaux savoirs… mais aussi de nouvelles questions.
  • Une multiplicité de regards, qui sont autant de disciplines, mais une seule démarche : la méthode scientifique.
  • La production de savoirs indispensables à la société pour faire face à des défis majeurs, comme la recherche de ressources nouvelles, la protection de l’environnement ou encore l’amélioration de la santé des populations.
  • Une voie royale pour des emplois fort demandés, intéressants et mieux rémunérés que la moyenne.

Et après ?

L’option sciences fortes et la pratique de laboratoire peuvent mener à des baccalauréats très variés comme par exemple en :

  • Imagerie médicale.
  • Biologie médicale.
  • Chimie.
  • Diététique.
  • Architecture du paysage.

Voir les grilles

La section générale à dominante « Économique »

Brève description :

L’enseignement général en sciences économiques offre une formation et une interprétation de la vie sociale et économique.

Pourquoi choisir une formation en sciences économiques ? 

  • Découvrir et comprendre notre système économique et social
  • Développer l’esprit critique face à l’actualité
  • Suivre des cours vivants en phase avec la réalité
  • Interactivité basée sur le vécu des étudiants
  • Développer une culture économique et scientifique au sens large: actualité économique et sociale, comptabilité, marketing, management, économie financière

Liste des cours :

L’économie générale, l’économie de l’entreprise, le droit, la comptabilité…

Et après ?

Les sections Sciences Économiques et Technique Gestion proposent une variété de cours menant à des débouchés professionnels multiples. Cette formation permet d’accéder également à des emplois du secteur privé ou public.
Les études de Droit et/ou d’Economie ouvrent un large éventail de carrières possibles. Ainsi, elles mènent certes aux métiers d’avocat, de notaire mais elles conduisent également à de nombreux débouchés dans le domaine de la finance ou de l’assurance. Aujourd’hui, l’ouverture est de mise et il est permis d’envisager un avenir professionnel dans de nombreux domaines.

Voir les grilles

La section générale à dominante « Langues »

Brève description :

L’apprentissage de la langue s’effectue par l’acquisition de la grammaire et du vocabulaire, outils indispensables pour bâtir une base solide, ainsi que par l’acquisition des compétences linguistiques primordiales :L’expression oraleL’expression écriteLa compréhension à la lectureLa compréhension à l’auditionL’élève sera amené à exploiter ces différentes compétences à travers divers thèmes et situations auxquels il pourrait être confronté au quotidien.Au cours de son cursus scolaire, l’étudiant aura la possibilité de mettre en pratique ses acquis linguistiques grâce aux voyages scolaires organisés à l’étranger.

Voir les grilles

Enseignement

technique

La section « Technicien en électronique »

Brève description

Étant donné la typologie des élèves accueillis et la nécessité de les préparer à une insertion dans la vie active, la formation devra être axée sur le concret. Elle doit permettre un enseignement individualisé afin de rencontrer les problèmes personnels des élèves.Dans cette optique, l’enseignement des différentes disciplines sera centré sur les activités de pratique professionnelle, sur les expériences et les intérêts des élèves.

Voir les grilles

La section « Mécanicien polyvalent automobile »

 

Brève description :

Le technicien de l’automobile est une personne qualifiée qui, en toute autonomie, effectue des travaux de maintenance préventive et/ou corrective, de mise au point et de préparation sur des véhicules de tourisme et utilitaires légers. Le technicien de l’automobile est appelé à travailler le plus souvent en temps que salarié dans des entreprises liées au secteur automobile ou des entreprises qui font appel à un charroi important.

Le technicien doit savoir de façon autonome :

  • Diagnostiquer en détail un véhicule à moteur et procéder à un réglage complet sur les voitures et véhicules utilitaires légers à l’aide de la documentation technique et des consignes du constructeur.
  • Procéder à et contrôler une réparation de façon autonome.
  • Porter un jugement sur le fonctionnement et le réglage d’un moteur.
  • Réviser un moteur à combustion interne et à explosion, cerner et résoudre les problèmes de réparation de moteurs.
  • Réviser les dispositifs électriques et électroniques du véhicule ainsi que les dispositifs de commande et de régulation micro-électronique.
  • Appliquer les techniques de réparation complexes.
  • Établir un calcul du coût justifié du point de vue économique en fonction de la durée de réparation nécessaire, du prix de revient et de la disponibilité des pièces de rechange.
  • Gérer rationnellement un magasin.
  • Donner des directives et des consignes à l’aide mécanicien et au mécanicien voitures et véhicules utilitaires légers, et se charger de l’élaboration d’une planification et d’une répartition rationnelle des travaux.
  • Se tenir informé des progrès dans le domaine des techniques de l’automobile et des techniques en matière d’organisation, et assimiler et communiquer à ses collaborateurs les connaissances ainsi acquises.
  • Assurer l’animation d’une équipe et agir de façon saine et équilibrée dans l’établissement de ses contacts sociaux.

Pour devenir « Technicien de l’automobile », il vous est conseillé de suivre vos études de 3E et 4e années dans la formation de Mécanique automobile

Et après ?

Être diplômé en tant quetechnicien de l’automobile vous permet de travailler dans des secteurs particulièrement variés :

Tu peux devenir professeur de cours techniques & de pratique professionnelle

  • Chef d’atelier
  • Électricien auto
  • Mécanicien d’engins de chantier
  • Technicien en aéronautique
  • Ingénieur industriel
  • Délégué technico-commercial
  • Expert en assurance automobile

Voir les grilles

La section « Technicien de bureau »

Brève description :

Le contenu du travail varie selon les lieux de l’activité (services administratifs d’industrie, PME, entreprises commerciales, administrations publiques, banques, compagnies d’assurance, etc.).

Cependant, même si elles sont plus ou moins variées et spécialisées, ces activités professionnelles font appel à un ensemble limité de compétences bien spécifiques.
Le technicien, la technicienne de bureau assure également des fonctions relevant de l’emploi-type «aide-comptable», particulièrement dans les petites entreprises.

Quels que soient les postes de travail occupés, le technicien/la technicienne de bureau doit être capable d’accueillir et orienter les visiteurs, de communiquer, assurer les appels téléphoniques, de trier, vérifier, expédier les documents administratifs, d’enregistrer, saisir, rédiger et mettre en forme des données.

Et après ?

Cette formation permet d’accéder également à des emplois du secteur privé ou public.Les études d’Economie ouvrent un large éventail de carrières possibles. Ainsi, elles mènent certes aux métiers d’avocat, de notaire mais elles conduisent également à de nombreux débouchés dans le domaine de la finance ou de l’assurance.

Voir les grilles

La section « Agent d'éducation »

Brève description :

L’agent(e) d’éducation est un professionnel qui “éduque”, au sens de mener, de suivre d’accompagner un bénéficiaire et/ou un groupe de bénéficiaires en respectant un projet éducatif défini par l’institution qui l’emploie, le plus souvent dans la sphère du quotidien en collaboration avec des partenaires.

Rôle: favoriser le développement des personnes en difficulté, de favoriser la communication, de restaurer des échanges, de renouer des relations à travers différentes activités.

Il effectue ce travail socio-éducatif au quotidien auprès de groupes très variés :

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes en difficulté
  • Personnes atteintes de troubles d’origines diverses :
    handicaps physiques et mentaux, troubles sensoriels, troubles de la personnalité, …

Et après ?

Être diplômé en tant qu’agent d’éducation vous permet de travailler en tant qu’éducateur(trice) A2 dans des secteurs particulièrement variés :
Le secteur de l’aide à la jeunesse

  • Le secteur scolaire
  • Le secteur de l’aide aux personnes handicapées mentales et/ou physiques
  • Le secteur des centres d’accueil pour adultes en difficulté, les maisons maternelles
  • Le secteur de la santé mentale (secteur psychiatrique, services d’aide et
    d’accueil pour toxicomanes….)
  • Le secteur de Maisons de Repos pour personnes âgées
  • Le secteur des services de proximité, contrat de sécurité, éducateurs de rue,
    de centre d’accueil d’urgence…

Voir les grilles

La section « Technicien en maintenance & diagnostic automobile »

 

Brève description :

Le technicien de l’automobile est une personne qualifiée qui, en toute autonomie, effectue des travaux de maintenance préventive et/ou corrective, de mise au point et de préparation sur des véhicules de tourisme et utilitaires légers. Le technicien de l’automobile est appelé à travailler le plus souvent en temps que salarié dans des entreprises liées au secteur automobile ou des entreprises qui font appel à un charroi important.

Le technicien doit savoir de façon autonome :

  • Diagnostiquer en détail un véhicule à moteur et procéder à un réglage complet sur les voitures et véhicules utilitaires légers à l’aide de la documentation technique et des consignes du constructeur.
  • Procéder à et contrôler une réparation de façon autonome.
  • Porter un jugement sur le fonctionnement et le réglage d’un moteur.
  • Réviser un moteur à combustion interne et à explosion, cerner et résoudre les problèmes de réparation de moteurs.
  • Réviser les dispositifs électriques et électroniques du véhicule ainsi que les dispositifs de commande et de régulation micro-électronique.
  • Appliquer les techniques de réparation complexes.
  • Établir un calcul du coût justifié du point de vue économique en fonction de la durée de réparation nécessaire, du prix de revient et de la disponibilité des pièces de rechange.
  • Gérer rationnellement un magasin.
  • Donner des directives et des consignes à l’aide mécanicien et au mécanicien voitures et véhicules utilitaires légers, et se charger de l’élaboration d’une planification et d’une répartition rationnelle des travaux.
  • Se tenir informé des progrès dans le domaine des techniques de l’automobile et des techniques en matière d’organisation, et assimiler et communiquer à ses collaborateurs les connaissances ainsi acquises.
  • Assurer l’animation d’une équipe et agir de façon saine et équilibrée dans l’établissement de ses contacts sociaux.

Pour devenir « Technicien de l’automobile », il vous est conseillé de suivre vos études de 3E et 4e années dans la formation de Mécanique automobile

Et après ?

Être diplômé en tant quetechnicien de l’automobile vous permet de travailler dans des secteurs particulièrement variés :

Tu peux devenir professeur de cours techniques & de pratique professionnelle

  • Chef d’atelier
  • Électricien auto
  • Mécanicien d’engins de chantier
  • Technicien en aéronautique
  • Ingénieur industriel
  • Délégué technico-commercial
  • Expert en assurance automobile

Voir les grilles

La section « Assistants aux métiers de la prévention et de la sécurité »

Brève description :

Conditions d’admission :

  • Avoir terminé soit une 6e année de l’enseignement technique ou général, soit une 7e année de l’enseignement professionnel.
  • Fournir un certificat de bonne vie et mœurs.
  • Avoir réussi le test psychotechnique du SELOR (passage en début d’année scolaire) 

La formation d’assistant aux métiers de la sécurité et de la prévention
t’apprendra à :

  • Te remettre en question. 
  • Utiliser des traitements de textes, tableurs ainsi que des émetteurs, radios, talkie-walkie, GSM, …
  • Acquérir une bonne condition physique, une meilleure maîtrise de soi, les techniques de défense et d’esquive.
  • Connaître la législation à propos des institutions belges et de la légitime défense.
  • Connaître l’organisation et les missions de la police, des établissements pénitentiaires, de la sécurité civile, de la sécurité privée, …
  • Comprendre un interlocuteur et être capable de lui répondre en néerlandais.
  • Acquérir « le sens de la sécurité », les notions d’éthique professionnelle.
  • Respecter les droits individuels sans discrimination ; 
  • Synthétiser une situation complexe et en rédiger le rapport.

La formation d’assistant aux métiers de la sécurité et de la prévention
nécessite :

  • Une bonne condition physique ;
  • Une bonne présentation ;
  • Du dynamisme ;
  • Le sens de la communication ;
  • Un grand sens des responsabilités ;
  • La résistance au stress ;
  • La capacité de prendre des initiatives

Et après ?

La formation d’assistant aux métiers de la sécurité et de la prévention offre une préparation efficace pour une carrière dans la police et permet de travailler dans le secteur public (service public fédéral) ou privé (hôpitaux, commerces, banques, …)

Voir les grilles

Enseignement

professionnel

La section « Bois – Ébéniste – Création & Restauration de Meubles »

Brève description

Le menuisier travail principalement le bois, mais parfois aussi les matériaux dérivés et connexes, le p.v.c., l’aluminium. Participant souvent à la conception, il assure la fabrication d’ouvrages divers en menuiserie, voire en charpente de base.

Il peut être à la fois artisan, technicien, ouvrier. Cette profession s’exerce principalement dans des petites et moyennes entreprises. Il gère les travaux qui lui sont confiés.

Le menuisier d’aujourd’hui est confronté à des travaux très divers. La matière “bois” est très souvent associée à d’autres matériaux. Le menuisier doit s’adapter à l’évolution de nouvelles techniques, se conformer aux exigences plus accrues des clients, en respectant les règles de sécurité, d’hygiène et d’environnement.

Et après ?

Le menuisier travail le plus souvent comme salarié dans une entreprise de construction, générale ou spécialisée en menuiserie. Il peut aussi devenir indépendant et ouvrir sa propre entreprise, pour autant qu’il fasse preuve des connaissances en gestion prévues par la loi.

Voir les grilles

La section « Coiffure – Coiffeur(euse) – Coiffeur manager »

Brève description :

Le coiffeur est le spécialiste capable de réaliser parfaitement les différents services proposés dans un salon de coiffure, à savoir le shampooing, les soins, la coloration, la coupe de cheveux, le soutien de coiffure, la mise en plis ou le brushing, les coiffures de circonstance, la taille de la barbe, des favoris ou de la moustache, l’entretien d’une prothèse capillaire, la vente des produits d’entretien des cheveux.

Le coiffeur doit pouvoir établir avec le client une relation professionnelle : pour l’accueillir, pour déterminer la coiffure qui sera réalisée, pour vérifier sa satisfaction, pour donner des conseils.

Le coiffeur peut travailler comme salarié dans un salon de coiffure ou travailler comme indépendant et ouvrir lui-même un salon, pour autant qu’il ait obtenu l’accès à la profession comme la loi le prévoit.

Et après ?

Le coiffeur travail généralement dans un salon de coiffure. Parfois, il se déplace au domicile du client. Il peut aussi se rendre dans les maisons de repos ou dans les hôpitaux et doit alors s’adapter à ces différents contextes de travail. De l’emploi est également possible dans les firmes cosmétologiques, comme représentant commercial.

Voir les grilles

La section « Électricité - Électricien installateur industriel - Installateur réparateur d'appareils électroménagers »

Brève description :

Le technicien en électronique intervient au niveau du diagnostic, de la mise en service, de la réparation sur site et/ou en « laboratoire » dans les circuits logiques, analogiques, numériques, de puissance, de transmission, comprenant des éléments électroniques.

Il doit pouvoir :

  • Réaliser les montages et mise au point d’ensembles et sous-ensembles électroniques.
  • Assurer la maintenance curative, corrective, préventive des ensembles et sous-ensembles électroniques.
  • Vérifier la fonctionnalité des éléments par des tests significatifs.
  • Interpréter les caractéristiques des composants unitaires et des sous-ensembles.

Le technicien en électronique travaille comme salarié dans une entreprise et/ou en laboratoire. Il doit assumer de manière autonome les différentes tâches inhérentes à son métier. Il s’intègre et collabore dans une équipe pour des travaux importants et/ou pluritechniques.

Et après ?

Le technicien en électronique est amené à travailler dans les entreprises où la technologie de traitement par l’électronique est omniprésente. Il est présent dans les secteurs d’activité suivants comme les industries manufacturières, en métallurgie, dans l’industrie du verre, les services, dans le milieu hospitalier, dans le secteur des systèmes de prévention incendie et intrusion, …

Voir les grilles

La section « Services sociaux - Aide familial(le) - Aide soignat(e) »

Brève description :

Plusieurs domaines caractérisent la filière des services aux personnes. Dans leur parcours, les élèves seront amenés à s’insérer dans des secteurs particulièrement
variés : les secteurs de l’enfance, de la jeunesse, des personnes handicapées, des personnes âgées ainsi que le secteur des services de proximité, aides à domicile, encadrement d’activités éducatives ou de loisirs.

Chacun de ces domaines constitue un créneau d’emploi pour des jeunes motivés capables de réfléchir en termes de services aux personnes et de s’adapter en fonction de l’évolution de la société.

Et après ?

Les secteurs de l’enfance, de la jeunesse, des personnes handicapées, des personnes âgées ainsi que le secteur des services de proximité, aides à domicile, encadrement d’activités éducatives ou de loisirs.

Voir les grilles

La section « Mécanique polyvalente - Carrossier - Carrossier spécialisé »

Brève description :

Les industries mécaniques constituent un domaine des plus vastes et des plus complexes. Ces industries rassemblent des activités très variées.
En effet, la réalisation des matériels nécessaires aux industries et aux particuliers nécessitent l’assemblage de divers éléments que vous devez préparer et fabriquer.

Tous ces mécanismes doivent être entretenus et réparés; c’est un autre aspect du métier. Sans oublier la théorie adaptée, cet apprentissage est basé sur de nombreuses activités pratiques. Aux travers de ces nombreux savoir-faire, tu développeras notamment le goût et le respect du travail soigné et le sens des responsabilités.

Et après ?

Tu apprendras à forer, fraiser, tourner, souder, régler un moteur, diriger une machine à commande numérique, … Autant de cordes à ton arc pour ouvrir les portes de l’emploi.

Voir les grilles

Share This